Les 3 précautions à prendre lorsqu’on se chauffe au gaz

Le chauffage est indissociable en saison froide. Mais certaines précautions doivent encore être prises. En effet, tous les types de chauffage ont leurs risques spécifiques. Voici un petit tour d’horizon des précautions à prendre, car vous ne serez jamais trop prudent.

Vérifiez bien le chauffage à gaz

L’aération est indispensable. Si la veilleuse s’éteint, il est très important d’éteindre complètement le chauffage ou l’équipement et d’attendre quelques minutes au moins cinq minutes avant de tout redémarrer. Pour des raisons évidentes, les matériaux inflammables ne doivent pas être utilisés ou stockés à proximité de radiateurs à gaz. Lorsque tout fonctionne normalement, il n’y a généralement pas d’odeur de gaz chauffé. Faites très attention à l’odeur, en cas de doute, éteignez et ventilez. Si l’odeur est très forte et persiste, veuillez évacuer et appeler les secours.

Contrôlez l’installation par un spécialiste

Par mesure de précaution, en plus de demander aux fournisseurs de gaz naturel ENGIE de vérifier l’installation, assurez-vous tout d’abord de nettoyer la cheminée et le tuyau d’évacuation. Ensuite, assurez-vous de garder toujours à l’extérieur les équipements du moteur à combustion interne : générateurs, pompes à chaleur, etc. Ensuite, d’aérer la maison tous les jours sans bloquer le style de ventilation. Après cela, n’utilisez pas le chauffage d’appoint pendant une longue période : ce type d’installation ne prévoit pas de dispositif d’échappement. Trouvez le tuyau inutile ou jeté et contactez un professionnel qualifié pour le retirer. Enfin, vérifiez régulièrement si les tuyaux rigides et les vannes sont intacts et fermes.

Entretenez régulièrement les appareils de chauffage

Maintenez en bon état de fonctionnement les équipements de chauffage, de cuisson et de production d’eau chaude. Faites-les inspecter régulièrement par des professionnels qualifiés. Gardez les évents de réglage haut et bas non obstrués. Nettoyez bien le conduit d’évacuation des fumées au moins une fois par an. Il est préférable de s’assurer qu’ils ne sont pas obstrués par la poussière, les débris, le plâtre, le nid d’oiseau, etc., avant la saison de chauffage et de vérifier que leur tirage est correct. Il n’y a pas besoin d’équipement qui n’est pas connecté au conduit de fumée et conçu pour une utilisation intermittente et à court terme : petit chauffe-eau sans réservoir, radiateurs auxiliaires portables pour assurer un service prolongé. N’utilisez pas aussi le chauffe-eau pendant plus de dix minutes. En règle générale, il est important de suivre les instructions fournies par le fabricant. Il est conseillé de ne pas apporter de modifications au matériel destinées à le rendre inutilisable, car en cas d’accident, ces modifications engageraient directement la responsabilité de l’auteur.

Pourquoi investir dans une poêle à granulés?
Les gestes du quotidien à bannir pour faire des économies d’énergie